Un mur porteur en architecture : ce qu’il faut savoir

La charpente et les planchers constituent l’un des éléments qui interviennent souvent dans la construction d’un bâtiment. Pour supporter ces deux éléments, il faut faire recours à un mur porteur. Ce type de mur est très avantageux s’il est bien construit. Toutefois, certains aspects des murs porteurs s’avèrent toujours méconnus. Comment décrire un mur porteur ? Quels sont les privilèges et les défauts d’un mur porteur ?

La description d’un mur porteur

De façon générale, un mur porteur ou mur de refend peut être composé de briques, de bottes de paille, de blocs béton ou de béton armé. Leur densité est d’environ 20 cm. Vous pouvez voir ici quelques exemples de mur porteur Toulouse. Si le plancher ou la charpente sont posés sur une simple cloison sans les fonctions  porteuses, la densité moyenne est de 8 cm. Ces caractéristiques ne sont pas les mêmes avec celles des murs non porteurs. Pour une rénovation nécessitant le changement de la structure d’un mur porteur, il est important de faire intervenir un architecte. Ces derniers ont la capacité de vous fournir un service qui correspond à vos exigences.

En ce qui concerne le lieu de construction du mur, le choix est donné aux propriétaires. L’appui d’un architecte ou d’un cabinet d’études techniques permet surtout de profiter de tous les avantages d’un mur porteur.

Les avantages d’un mur porteur

Issu de la méthodologie de construction, le mur porteur présente plusieurs avantages aux propriétaires des bâtiments. Le premier privilège est en rapport avec l’épaisseur et la résistance.

En effet, le mur porteur est souvent très épais et bien solide. Ces qualités contribuent à la formation de l’ossature de votre bâtiment et de son équilibre. Il assure la stabilité contre les vents, tremblements de terre, etc. C’est en quelque sorte un type de protection pour votre résidence.

En outre, le mur porteur est simple à construire avec une méthode de tradition ancienne. Il favorise l’évasion de la mixité structure-enceinte. Aussi, ce type de mur permet d’avoir une grande protection thermique grâce à l’épaisseur du mur. Tous ces avantages sont obtenus seulement si la construction est réussie. C’est pourquoi l’intervention des professionnels de bâtiments est souvent recommandée. Opter pour la construction des murs porteurs pour un meilleur confort dans votre bâtiment.

Les inconvénients d’un  mur porteur

Comme vous l’aurez remarqué, le mur porteur présente un bon nombre d’avantages pour les constructeurs et les propriétaires des constructions. Cependant, ce mur présente quelques défauts. En effet, il existe une limite donnée pour la hauteur ou la taille du mur. La négligence de cette limite peut conduire à un déséquilibre du mur.

Il existe aussi une restriction en ce qui concerne le nombre de trous et de leur géométrie dans le mur. En dehors des limitations ci-dessus, les murs porteurs doivent être construits en suivant scrupuleusement les dimensions. Il doit y avoir une liaison entre les dimensions et la détermination d’un module horizontal et vertical.

Pour la construction d’un mur porteur stable et épais, il est important de respecter tous les critères autour de la construction. Comparés aux avantages, les inconvénients de ce mur ne sont pas vraiment décourageants.